Depuis maintenant 10 ans, Jean Rousselle est le député provincial de la circonscription de Vimont et d’Auteuil. C’est une circonscription qu’il connait bien puisque, avant ses débuts en politique en 2012, il travaillait comme policier pour le service de la police de Laval et patrouillait ce secteur, où il réside depuis l’âge de 8 ans.

Toutefois, Monsieur Rousselle, au début du mois d’avril, a annoncé qu’il tirait sa révérence et ne se représentera pas aux prochaines élections provinciales en octobre. Nous avons décidé de retracer le parcours de ce citoyen devenu député, un député fier jusqu’à la fin de sa circonscription, et de revenir sur ses grandes réalisations.

Dix ans au service de la population de Vimont et d’Auteuil
Comme l’explique Monsieur Rousselle : « J’ai grandi à Vimont, je me suis marié à une fille de Vimont, j’ai élevé mon garçon à Vimont. Vous comprenez donc que j’ai Vimont tatoué sur le cœur. Cela a été un véritable privilège d’être le député de cette circonscription et de travailler pour ses citoyens et citoyennes. Je fais partie des 125 chanceux qui peuvent s’exprimer pour la population qu’ils représentent et j’ai pleinement conscience de ce privilège que j’ai l’honneur de détenir depuis trois mandats. »

En dix ans, Monsieur Rousselle peut être fier du travail accompli, autant pour les habitants de sa circonscription, que pour l’ensemble des Lavallois et des Québécois. Parmi ces réalisations, on compte des projets de grosse envergure; par exemple, l’inscription de l’autoroute 19 au Plan québécois des infrastructures (PQI), une étape cruciale qui a permis la mise en chantier et l’allocation d’un budget. Il s’agit d’un projet de longue haleine qui aboutira à la création de voies de contournement afin d’éviter que le trafic routier ne passe devant des écoles de la circonscription de Vimont et d’Auteuil, dont Terry Fox Elementary School.

Toutefois, Monsieur Rousselle est particulièrement fier de la proximité qu’il a réussi à créer avec ses concitoyens. « Mes plus grandes réalisations, elles sont sur le terrain. Avec un travail comme le mien, l’écoute est particulièrement importante. Je voulais que les gens qui venaient me voir se sentent en confiance. J’écoutais leurs problèmes comme si c’était ceux de ma famille et de mes amis, car ils sont importants. Et c’est ce qui permet d’apporter un changement concret. »

Il ajoute en riant : « Certains citoyens m’ont même déjà invité à leur mariage ou à ceux de leurs enfants. D’autres m’appellent Johnny lorsqu’ils me croisent dans la rue. Ma femme m’accompagne et me soutient beaucoup, elle est aussi connue que moi dans la circonscription. »

Monsieur Rousselle souligne également le travail et le dévouement de son équipe qui tient les rênes du bureau de la circonscription pendant ses allers-retours à Québec.

Député jusqu’à la toute fin
Monsieur Rousselle l’a promis : il restera le député de la circonscription de Vimont et d’Auteuil jusqu’à la toute dernière seconde. Par la suite, il désire poursuivre son implication auprès du Parti libéral du Québec. Toutefois, encore en pleine santé, il souhaite consacrer davantage de temps à sa famille et surtout, à ses petits-enfants. Il a également plusieurs projets de voyage en tête qu’il lui tarde d’accomplir.

Toutefois, Monsieur Rousselle stipule : « Si je devais refaire ma vie, je ferai tout de la même façon. Je me considère comme un homme comblé. »

Il conclut : « Pour ma circonscription, je lui souhaite que le ou la prochain(e) candidat(e) qui la représentera la chérisse autant que moi et de continuer sur la même lancée. Dans notre métier, il faut donner notre cœur à 100 % pour les gens, et c’est ce qui en fait la beauté. Et c’est également ce que les gens apprécient. Être député, c’est plus qu’un travail, c’est une passion, une vocation. »